29 avril 2020

Journal d'un auteur confiné avec... Agustín Ferrer Casas.

Éditions Paquet – Agustin, ta prochaine BD s’appelle « Tempête sur Cuba ». D’où t’est venue cette idée ?

Agustin Ferrer Casas - « Tempête sur Cuba » est basée sur un événement réel, l’interview par l’acteur Errol Flynn de Fidel Castro dans la Sierra Maestra à la fin de 1959, quelques jours avant le triomphe de la Révolution cubaine. Cela a permis de raconter ce qui se passait sur l’île à cette époque, en commençant par la situation de La Havane et en terminant par les raisons qui ont motivé la révolution.

Parmi les nombreux personnages historiques qui se croisent dans ce cocktail de réalité et de fiction se détache la figure méconnue du révolutionnaire Camilo Cienfuegos, qui occupe une place prépondérante dans cette BD qui lui rend ainsi un hommage mérité.

En bref, cette BD n’est pas seulement un renouvellement du genre « aventure », mais aussi une réflexion sur un fait historique sans précédent.

E.P. - Quelle est la dernière BD que tu as lue ?

A.F.C. - « Ocultos », de l’auteur espagnol Laura Pérez (Astiberri Ediciones). Nous avons partagé, ex aequo, son album et le mien, « Mies » (Grafito Editorial), le prix du meilleur album national 2019 du Sagunt Splash Festival del Cómic Comunitat Valenciana.

E.P. - Quel est le dernier film que tu as vu ?

A.F.C. - « Sicario  : La Guerre des cartels », avec Benicio del Toro et Josh Brolin. La suite de « Sicario » sortit en 2015. J’ai préféré le premier film, dans lequel Emily Blunt donnait la réplique à del Toro et Brolin.

E.P. - Qu’est-ce qui te manque le plus pendant ce confinement ?

A.F.C. - Un contact direct avec les gens, sans crainte de contagion. Une habitude dont je crains qu’il ne faille beaucoup de temps pour profiter à nouveau. Enfin... et surtout, être à nouveau avec ma muse.

Merci Agustin ! ¡Cuídate!