DUVAL Stéphane

Né en 1970 à Rennes, il gagne, à 16 ans, grâce au quotidien Ouest-France, une journée dans l’atelier de François Bourgeon. Il réalise ses premières planches en 1988-89 pour le fanzine Atchoum. Ses influences sont alors les maîtres du noir et blanc : Tardi, Comès, Munoz et Sampayo... En 2013, il rencontre Pascal Bresson qui lui présente son projet « Jean-Corentin Carré, l’enfant-soldat ».