Le SDECE a découvert que des agents Russes ont infiltré l'usine toulousaine du constructeur Sud Aviation depuis plusieurs années. S'engage alors une véritable course au premier vol et à la désinformation.
Se faisant passer pour des ingénieurs en aéronautique, Gilles Durance et son équipe infiltrent le centre d'essais de Zhukovsky, près de Moscou. Détournant les soupçons de l'agent du GRU (service de renseignement de l'armée rouge) Tania Swarova chargée de le surveiller, Gilles convainc les Russes d'utiliser les plans d'une version abandonnée de l'aile du Concorde.
Le premier vol du Tupolev 144 a quand même lieu le 31 décembre 1968, soit trois mois avant celui du Concorde mais ce vol n'est pas concluant. Ils devront retourner à la planche à dessin pour cinq ans.
Tupolev n'étant pas dupe, Gilles et son équipe parviennent non sans mal à s'exfilter d'urgence.
Mais, de retour en France, Gilles apprend par la DST qu'à travers le "réseau Saphir" du KGB, Tania a lancé une opération visant à saboter le vol d'essai du Concorde. Il parvient in-extremis à contrer les agents Russes mais Tania lui échappe.
Le premier vol du Concorde est un parfait succès. 

Tabs

De la même série